BANC D'ESSAI N° 004  :  M2 PHONO & CONQUEROR   > TÚlÚcharger en pdf (2,14Mo)    > Imprimer Lire le banc d'essai n° 005   >>> < vers la page d'accueil du site

M2 PHONO & CONQUEROR  PREAMPLI & AMPLI
DU HAUT DE CES TUBES 300B UN MONDE RENVERSANT DE MUSICALITE VOUS CONTEMPLE. LAISSEZ-VOUS FAIRE ...
FICHE TECHNIQUE
Origine : Grande-Bretagne
Préamplificateur M2
Prix : 2 890 euros (modèle phono)
1 690 euros (modèle ligne)
Dimensions : 30 x 14 x 41 cm
Poids: 10kg
Amplificateur Conqueror
Prix : 2 190 euros
Dimensions : 20 x 22 x 51 cm
Poids : 18kg
Puissance : 2 x 8 W
Tubes : 2 x 300B, 2 x VT231, 1 x 6SN7WGT A


   Cela faisait un moment que nous n'avions pas eu d'Audio Note à nous mettre dans le creux de la trompe d'Eustache... Voilà qui est réparé avec cet ensemble d'amplification séparée : le préamplificateur M2 avec étage phono (tradition analogique oblige) et le bloc de puissance stéréo Conqueror. Celui-ci appartient au niveau 3 de la gamme des produits Audio Note, c'est du haut de gamme.
De présentation classique pour la marque, il arbore une épaisse façade en plexiglas noir aux bords biseautés, avec une sérigraphie discrète dorée et quatre gros potentiomètres dorés également. Une led rouge signale la mise sous tension. On peut donc commander manuellement la sélection des sources (trois ligne plus une phono), la fonction enregistrement, la balance et le volume.
Le capot supérieur est ajouré pour laisser passer les calories des tubes. l'arrière aligne le bloc secteur IEC et l'interrupteur de mise sous tension (mais cela ne signifie pas que le M2 doive être laissé constamment en marche sous
peine de raccourcir prématurément la vie des tubes), les entrées des sources avec le plot de masse phono (entrée phono MM), deux sorties vers les blocs de puissance pour une éventuelle bi amplification, le tout au standard RCA, et deux clés pour appliquer ou non une contre-réaction pour chaque canal (cela ne se justifie qu'avec l'usage du M2 avec un amplificateur à transistors).
L'intérieur est rempli comme un oeuf et fidèle à la tradition de la marque là aussi, à savoir que tout est organisé par modules puisque les appareils Audio Note sont conçus pour être améliorés par adjonction de modules supplémentaires ou remplacement de composants. Il faut savoir que le M2 fonctionne en pure classe A. Présenté comme le modèle d'entrée dans le niveau 3 de la gamme, le Conqueror possède tous les attributs qui ont fait la spécificité et la réputation d'Audio Note. Par la forme d'abord : c'est un long bloc enfermé dans un boîtier peu épais au demeurant, avec une façade en plexiglas à bords biseautés et sérigraphie dorée. Le capot est une plaque de cuivre vernie avec des perforations alentour des tubes. Ceux-ci se composent de deux tubes pour l'étage driver et d'un tube de puissance 300 B par canal. Fonctionnant en simple étage, il est inutile de préciser la faible puissance de sortie de cet amplificateur (8 watts par canal) : le constructeur recommande d'ailleurs de ne lui accoler que des enceintes au rendement supérieur à 89 dB, ce qui est quand même une belle performance. En ce qui nous concerne, nous conseillons vivement le recours à des transducteurs d'au moins 91 dB (il en existe beaucoup : Triangle, JM Lab, Cabasse, Audio Note, pour ne citer que quelques-uns, sans oublier le très haut rendement) afin de profiter au maximum du potentiel musical du Conqueror. Le transformateur d'alimentation principal, un tube redresseur et le transformateur de sortie complètent ce paysage. A l'arrière, on trouve sans surprise le bloc secteur IEC avec l'interrupteur, les bornes haut-parleurs avec possibilité de choisir entre les impédances de 4 ou 8 Ohms, et les entrées préampli au standard RCA.
Comme les fers de lance de la marque, les célèbres et dispendieux Ongaku et Gaku On, le Conqueror fonctionne en simple étage, la triode étant directement chauffée selon un concept considéré par le concepteur comme la garantie ultime de qualité de l'amplification. En effet, ce procédé garantit déjà une linéarité irréprochable, ce qui permet par la même occasionde supprimer toute contre-réaction en sortie. En outre, le simple étage permet de préserver l'intégrité de tout le signal audio. Le tube de puissance 300 B Audio Note est attaqué par une moitié d'un tube 6SN7WGTA, l'autre moitié agissant comme étage d'entrée. Le circuit utilisé est ultra simple et câblé avec du fil rigide. Les capacités sont des modèles à papier huilé Audio Note, l'alimentation étant rectifiée par un tube 5U4G. Ainsi, quoique étant l'amplificateur de puissance le plus abordable du niveau 3, le Conqueror a bien fait l'objet de soins attentifs de la part d'Audio Note.

Enfin, un ensemble avec lequel on ne se pose pas de question. On s'installe en bonne place, on s'assoit confortablement et on lance le premier CD... On écoute, et c'est tout.
Cette étonnante facilité à entrer dans l'écoute est due en grande part à l'exceptionnelle capacité de sonner « naturel » de ce duo. Ce côté « nature » apaise immédiatement l'esprit et laisse le coeur prendre le relais pour savourer l'écoute. Bien sûr, dès lors que l'on se livre à un examen attentif de ladite écoute, on se rend compte par exemple que le grave affiche une certaine rondeur, mais on relève dans le même temps qu'il n'est absolument pas empâté, car bien tenu et qu'il est d'une grande lisibilité. Ainsi, l'ensemble dsu message musical est assuré d'une bonne et solide assise. Du reste la bande passante ne semble pas écourtée, sauf si bien entendu on cherche à toute force à explorer l'extrême grave ou l'extrême aigu, quoique le haut du spectre affiche une superbe luminosité et une belle extension. Par ailleurs et presque immanquablement, le médium est d'une beauté saisissante. Non pas parce que ces appareils à tubes rajoutent une bonne louche de sirop pour faire passer la galette irisée, mais parce que, encore une fois, c'est le naturel qui l'emporte haut la main. Les voix apparaissent somptueuses parce que bien timbrées, riches d'émotion et charnelles. Beaucoup de micro informations apparaissent aussi, preuve de la très bonne transparence de cet ensemble. La
restitution est dynamique et enjouée.
L'image sonore est ample, avec un beau volume. Elle ne nous a pas semblée exagérément panoramique, comme on peut le craindre parfois avec certains amplis à tubes. Elle offre en outre une bonne précision dans le placement des intervenants, et une profondeur qui donne du relief à la prestation musicale.

La notion de grain prend ici tout son sens : les sections de cordes, les instruments acoustiques, les voix bien sûr, offrent une consistance, une épaisseur presque palpable, sans que l'on ne puisse jamais évoquer une quelconque lourdeur. Cette étoffe confère à la musique enregistrée un côté sensuel qui ait trop souvent défaut aux enregistrements numériques, non pas que ce côté en soit absent, la preuve ici, mais parce que rares sont les électroniques qui réussissent à le mettre en évidence. Ainsi, les attaques d'un clavier de piano sont toujours franches, avec à la fois poids et moelleux. Les harmoniques s'envolent et s'étalent librement. La réverbération des lieux d'enregistrement ou des arrangements de studio nimbe les voix et les instruments et les inscrit dans une vraie perspective. Que l'on ne s'attache pas outre mesure à la faible puissance annoncée du Conqueror : avec des enceintes à bon ou très bon rendement, il se montre doté d'une capacité dynamique surprenante, et manifeste un sens du rythme échevelé. En fait, il y a vraiment quelque chose de magique qui se passe entre le disque et l'auditeur. Le M2 et le Conqueror savent vraiment parler au coeur, à la sensibilité - aux sens.

LES PLUS
Pour un prix somme toute assez serré (c'est de l'Audio Note tout de même), le mélomane accède à l'univers enchanteur de la 300B. En outre, il dispose d'une entrée phono universelle réellement très performante. Précisons que la qualité de la connectique est remarquable.

LES MOINS
Evidemment, la principale critique est inhérente à la faible puissance : le manque d'universalité. Dommage, c'est si beau...

 
 
 
Logiciel requis : ACROBAT READER - Source : magazine HAUTE FIDELITE (n° 75 - février 2003) ^^^   Haut de page   ^^^ © 2008